Soit Intentionnelle Dans Tes Projets

Ce mois-ci, nous avons eu l’occasion d’échanger avec Vanessa. Elle se décrit comme « le résultat d’un métissage culturel qui a enrichi mon existence ». En effet, Vanessa est d’origine congolaise mais elle est née et elle a grandi en Belgique. Cette double culture a rythmé toute sa vie.

Il y a quelques années, Vanessa a commencé à remettre en question le modèle de beauté qu’on lui avait présenté depuis sa tendre enfance. Elle s’est toujours défrisée les cheveux en pensant que c’était la norme de beauté. Il y a 5 ans, elle a découvert qu’il y avait différent type de cheveux et toutes ces textures étaient belles. Mais il n’y avait aucun produit dans l’industrie qui répondait au besoin de ses cheveux alors elle décidé de le créer. C’est ainsi que «Happy to be natural» est né, une gamme de soins naturelle hydratante spécialement pensée pour les peaux noires/métissées, et les cheveux frisés/métissés.

Voici ce qu’elle nous confié pour aider à réaliser nos idées…

 

Une chose est sûre et certaine «être chrétienne n’est pas un obstacle» pour lancer votre projet. Au contraire, c’est une chance car la paix nous accompagne durant tout le long du processus. En effet, entreprendre c’est stressant et l’on peut vite abandonner, mais nous, en tant que chrétiens nous avons l’occasion de vivre cette aventure dans la légèreté et s’émerveiller dans chaque étape, car Dieu est à nos côtés.

Il est important de se détacher de la pensée ‘qu’être une femme noire et chrétienne est un obstacle’. Il est indispensable de renouveler ses pensées au travers de la parole, quand on se lance dans entrepreneuriat. Cela n’a jamais été un problème pour moi d’être une femme noire car je connais mon identité et mon identité ne dépend pas de ce que le monde dit de moi. Mon identité a été renouvelée en Jésus-Christ, donc je pense en termes des valeurs du royaume de Dieu. C’est une grâce d’être une femme noire mais je suis aussi bien plus que ça.

Maintenant que vous savez cela, il faut se saisir d’une clé essentielle «être intentionnelle ». J’y reviendrais plus tard…

Il y a quelque temps, je me suis retrouvée dans une saison de ma vie où j’avais beaucoup de temps libre. Avant cela, j’étais toujours occupée par le travail, les voyages humanitaires et les loisirs.

Durant cette période de calme,je me suis sentie inutile. Mais pendant cette saison, deux éléments à priori sans points communs vont devenir le moteur de la création de «Happy tobenatural ».

En effet, je me suis mise à prendre plus de temps à prier et à prendre soin des gens. En même temps, j’apprenais à prendre soin de moi.

A l’opposé de mes sœurs, je pensais que je n’avais pas de beaux cheveux car trop fins, pas assez volumineux…  Je ne trouvais rien sur le marché qui me permettait de prendre soin de mes cheveux. J’ai donc commencé à faire mes propres produits. Et pendant que je me plaignais auprès de ma maman en disant que mes cheveux n’étaient pas beaux, j’ai senti que le Saint-Esprit était attristé par mes pensées. Alors je lui ai dit ceci :«Je ne veux pas t’attrister, alors aide moi à aimer et à prendre soins de mes cheveux ».

Après cette courte prière j’ai refait mes formules et elles ont répondu parfaitement au besoin d’hydratation du cheveu frisé. Tout le monde me faisait remarquer que la texture de mes cheveux avait changé et me demandait ce que j’utilisais comme soins. Donc j’ai commencé à en offrir aux anniversaires, puis un jour,ma voisine m’a posée cette question: «Pourquoi tu ne vends pas tes produits?».

Cette question n’était pas anodine, car elle répondait à une prière que j’avais adressée à Dieu. Cette prière disait « Dieu je veux te servir mais je ne veux pas que mon ministère dépende des dons des hommes ou d’une église ». Je savais que c’était le feu vert de Dieu alors j’ai saisi cette occasion pour me lancer.

Dans ce parcours, il a fallu que je fasse le bilan de mes compétences. Il est très important quand on lance un projet, de savoir quelles sont les compétences nécessaires et celles qui  manquent. A partir de ce moment, j’ai pris le temps de me former, j’ai cherché des outils pour développer mon projet, j’ai été à des évènements de networking réunissant des porteurs de projet et des entrepreneurs etc… Et c’est là que la clé «être intentionnelle » est importante.

 

Il y a deux faits sûrs et certains :

1) On n’a pas la science infuse et il nous faut de l’aide pour réaliser notre projet

2) Notre manque de compétence n’est pas un obstacle et ne devrait pas nous décourager.

C’est au niveau de ces deux points que vous devez être intentionnelle. Être active et ne pas attendre que Dieu fasse les choses à notre place ; rencontrer d’autres entrepreneurs, rechercher des formations, des compétences externes …. « Ce qui est possible, Dieu nous laissera le faire! Ce qui est impossible, il le fera!.»

Quand vous avez saisi cela, il vous faut la deuxième clé, qui est d’être intentionnelle avec Dieu. Elle est encore plus importante que la première clé. A partir du moment où vous avez l’idée et jusqu’au moment où elle se concrétise en projet, il faudra inclure Dieu dans chaque étape. Car cela vous permettra de discerner les actions que vous devriez poser à chaque étape de la création. De plus vous saurez où, quand, comment et dans quoi investir.

Cette attitude vous permettra de manifester Christ partout où vous irez. Il faut savoir que le projet ne nous appartient pas, il appartient à Christ car lui seul savait que ce projet devait naître pour répondre à un besoin particulier. C’est une occasion de manifester Christ et de partager son message, ses valeurs.

Dans le contexte actuel, il est facile d’envier le succès des gens ou encore d’arrêter de soutenir les autres entrepreneurs car eux ne nous soutiennent pas.  Mais j’ai pu expérimenter la puissance de l’amour donné sans attendre en retour. Ne vous laissez pas envahir par la jalousie, ne perdez pas de temps à envier les autres mais au contraire soutenez et semez et vous en récolterez le double.

Un autre conseil que je pourrai donner c’est de faire confiance à Dieu même si cela dans certaines situations ses directives ne paraissent pas logiques, car il vous épargnera des mauvais partenariats, des mauvaises décisions financières et etc. Le temps de Dieu n’est pas le nôtre et cela s’applique aussi dans vos projets. Dieu a accéléré le temps quand je pensais ne pas être prête mais il m’a aussi appris à être patiente.

Enfin, il ne faut pas se limiter à un projet. En effet, Dieu ne nous a pas donné qu’un seul talent. Il nous a fait avec plusieurs compétences, plusieurs talents et nous ne sommes jamais trop vieux, ou  trop jeune.  En effet,il n’est jamais trop tard pour se servir de ses talents !

Vanessa & Grâce B.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.