Questions Clés Pour les Enseignants

POUR AIDER VOTRE ENFANT, DEVENEZ UN BON ENSEIGNANT !

 

Un enseignant est sensé motiver les élèves à l’apprentissage. L’apprentissage est un ensemble de mécanismes menant à l’acquisition de savoirs ou de connaissances, de savoir-faire et de savoir être. Mais pour être motivant, il faut être motivé.

 

 

COMMENT MESURER LA MOTIVATION D’UN ENSEIGNANT :
1) Par ses investissements dans son appel, de soi-même, de son temps, de son argent, etc. Par exemple : Combien de temps accorde-t-il à la préparation des  leçons ?
2) Par l’importance qu’il accorde à la prière : un moniteur doit prier pour que l’Esprit le guide à bien choisir les objectifs de sa leçon et le matériel didactique adéquat. Il doit aussi intercéder pour que les enfants soient dociles et enseignables.
3) Par sa capacité de faire aimer la discipline qu’il enseigne : la vie chrétienne et l’acte d’apprendre en général, car l’enfant sera amené à apprendre tout au long de sa vie.
4) Par sa capacité de croire à l’éducabilité de tous les enfants : mis dans certaines conditions, tout enfant est capable de réussir même si les apparences disent le contraires. En particulier, pour un enfant  dit « difficile » le regard positif et le contexte relationnel sont déterminants. L’enseignant doit réaliser qu’il n’est pas la première personne à se rendre compte qu’un enfant a des difficultés d’apprentissage. Dans tous les cas, l’enfant qui a des difficultés le sait lui-même; c’est frustrant de le lui rappeler. Ainsi, l’enseignant ne doit pas s’enfermer dans la logique de juger les parents qui n’auraient pas joué convenablement leur rôle. Son devoir est de réussir là où les autres ont échoué. Il ne faut pas  rendre définitif ce qui n’est que passager. Pour un temps, l’enfant peut avoir des difficultés d’apprentissage, mais cette période passe très vite. Il faut l’aider à acquérir la confiance indispensable à l’éveil du désir d’apprendre.

 

FAIRE UNE BONNE PRE-EVALUATION

1) Quels sont les prérequis des enfants ?
2) Quel était l’objectif de la leçon précédente ?
3) Dans quelle mesure cet objectif a-t-il été atteint ?

 

FAIRE UNE PRÉPARATION DYNAMIQUE                                                                                                                 
Voici les questions à se poser avant de commencer la préparation d’une leçon :                                                                                                                                                       

 1) Sur quoi dois-je enseigner ? Sur base de quel texte biblique ? Suis-je libre de choisir mon sujet ? Dois-je suivre le programme préétabli ? …
 2) Quel sera l’objectif de la leçon? Il faut avoir un objectif intéressant, circonscrit et assimilable par les enfants et en justifier l’intérêt. Quels comportements, réactions ou changements éthiques que la leçon doit produire chez les apprenants ? Quels savoirs les apprenants auront-ils acquis après ma leçon ?
 3) Comment montrer l’utilité d’une leçon à l’enfant ? Ex : mettre en relation les apprentissages avec des situations de la vie de tous les jours.
 4) Les conditions nécessaires au bon déroulement de la leçon seront réunies ?
 5) De quoi aurai-je besoin? Aurai-je besoin de l’aide d’un autre éducateur ?
 6) Quels sont les moyens pédagogiques les plus adaptés à l’enfant et qui pourraient être une aide dans l’atteinte de cet objectif ? Etant donné que je dois prendre en compte les besoins des enfants et leur capacité d’assimilation.
 7) Comment articuler, structurer l’utilisation de ces moyens pédagogiques (stratégie) ?
 8) Par quel moyen pourrait-on mesurer l’atteinte de l’objectif prévu ?

 

Par Pst Assinapol

 

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.